Et le papa dans tout ça?

On parle sans cesse des wondermums, vous savez, ces femmes comme vous et moi qui gèrent famille, maison, carrière et bas nylons. Ces femmes qui n’ont rien demandé, sont féministes sans avoir vraiment d’autre option, n’ont même pas l’occasion de se poser la question de savoir si elles seraient mieux à la maison.

dc-comics-wonder-woman

Ces femmes qui ont si peu le loisir de souffler et qui alors préfèrent soupirer en évoquant leur compagnon absent/inhabile/nonchalant.

Mais si ces dernières décennies ont vu l’affranchissement de la femme se rapprocher toujours davantage d’une autre forme d’asservissement, qu’en est-il du rôle de nos alter egos machos?

Si on arrête quelques instants de s’admirer le nombril, il faut bien reconnaître que nos chéris qui, pour la plupart, ont été élevés par des mères ayant en tête un tout autre schéma familial, font aussi face à une nouvelle réalité.
Celle où ils ne sont plus les seuls à rentrer après l’heure du bain, à avoir envie de sortir en solo avec les copains, où il arrive qu’il n’y ait pas de chemise bien repassée dans l’armoire le lundi matin.
Celle où leur compagne, manager la journée, oublie de changer de tablier avant de se mettre à cuisiner.
Où elle attend à la fois tendresse, masculinité, empathie, tout en se comportant elle-même comme un despote des questions familiales. Surtout à l’arrivée des enfants.

Car sous couvert à la fois de l’instinct maternel (peu importe ce qui suit, ne laissez jamais un homme préjuger du fait que votre enfant soit assez couvert, soit fatigué ou non), de notre indépendance et, Messieurs avouez-le, de notre sens supérieur de l’organisation, ne sommes-nous pas nous-même, à force de vouloir tout gérer, à l’origine d’une grande partie de nos frustrations ?

giphy (1)

Jusqu’à peu, j’étais dans les plus acharnées de ces femmes émancipées. Et puis l’arrivée du petit dernier, la réflexion sur les séparations autour de nous, l’isolement du congé de maternité… j’ai remis pas mal de chose en question ces derniers temps, dont et surtout la place du père dans notre foyer.
Et j’ai réalisé qu’aujourd’hui plus que jamais un couple est un partenariat, dans lequel chacun a son rôle à jouer, même s’il est moins défini qu’il y a quelques années, même si chacun doit un peu s’y chercher. Et que ce n’est pas en tentant d’assurer seule sur tous les fronts qu’on encourage le papa à s’impliquer.

Alors on a revu certains modes de fonctionnement, discuté de ce qui pour nous était important, de ce que chacun peut apporter pour plus de sérénité.

Aujourd’hui, Monsieur K. est le papa dont j’aurais rêvé pour mes enfants si j’avais pris le temps d’y réfléchir avant.
Il est là pour m’épauler, parce que j’ai appris à le lui demander. Il est présent sans être oppressant.
Oh, bien sûr il remet toujours la bouteille de lait vide dans le frigo et oublie de temps en temps de glisser la collation dans le cartable d’Emma,… mais il l’emmène construire dans sa chambre des tours plus grandes qu’elle quand il me voit perdre patience, barbote avec Ruben en cuisinant, gère ses pleurs pendant 2 heures sans m’appeler pendant mon apéro avec une copine, dégaine la BO de la Reine des neiges plus vite que son ombre, emmène Emma en vélo voir les bateaux sur le canal avant de la conduire à l’école…

Etre maman, ça vous submerge, vous envahit, c’est fulgurant.

Etre papa, si ça se construisait, doucement ?

interligne

En écrivant ce post, je participe à la super initiative de BelgoMums, un collectif de mamans blogueuses pleines d’intérêt(s) et d’énergie. Si vous voulez en savoir plus et découvrir les contributions des autres blogueuses au thème du mois, visitez notre page Facebook !

4 Comments Add yours

  1. Mr K says:

    Best article ever!!!

    Like

  2. Didine says:

    Je plussoie… Ici Papa est à la maison car il a finit de travailler et Maman travaille beaucoup beaucoup… Et en te lisant je m’aperçois que oui Papa en fait beaucoup beaucoup lui aussi… Pas toujours comme je le voudrais, mais il le fait, et pourtant c’est un papa de l’ancienne génération.
    Merci de ton texte.

    Liked by 1 person

  3. lapolygraphe says:

    Bonjour,
    Je découvre ton blog suite à ta sélection dans Hellocoton. Je suis un peu dubitative sur ton article… En fait, le mot “épauler” résume tout. L’homme est toujours considéré comme celui qui “aide” à la maison, mais la femme se doit d’être l’intendante. Et on me dit ça souvent : “tu as de la chance, Julien t’aide beaucoup”. Je pense que nous aurons gagné l’égalité quand personne n’aidera personne, mais qu’on fera, tout simplement, parce qu’on est autant responsable l’un que l’autre du bon fonctionnement de la maison. Par forcément tout faire à égalité, par exemple je déteste nettoyer le four, il le fait, mais je m’occupe du frigo. Je fais plus de lessives, il fait plus de rangement, c’est selon les affinités. Mais pitié, arrêtons de dire que les hommes épaulent les femmes, qu’ils les aident ! Comme tu dis, le couple est un partenariat et pas un intendant et un homme de main… 😉
    Bonne journée !
    Marine

    Like

    1. Je comprends ton commentaire et j’aurais pu l’écrire il n’y a pas si longtemps… Mais actuellement (pour l’instant?) je me suis réconciliée avec cet état des choses.
      Conditionnée ou pas, il y a des responsabilités que j’ai envie d’assumer. D’autres moins, mais bon, si je souhaitais un partage total des tâches j’aurais choisi un autre homme… Parce qu’il y en a, hein, des mecs qui gèrent aussi bien les mômes, la cuisine et qui repassent leurs chemises (apparemment tu en as déniché un! :-)). Il y en aura sans doute de plus en plus dans les prochaines générations (ça dépend un peu de nous tout ça…!),… Au final ce que je voulais exprimer est que si le partage des tâches que nous souhaiterions ne tombe pas sous le sens pour notre moitié ou si on est parti du mauvais pied, on peut malgré tout relancer la machine et l’obtenir en repensant ensemble notre mode de fonctionnement. Moi, je suis heureuse de l’équilibre que nous avons trouvé pour le moment.
      Ce qui n’empêche pas mes cheveux de se hérisser lorsqu’un homme qui joue 10′ avec son bambin se fait complimenter… 😉

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s