Une école maternelle à Bruxelles Clap 2

Lara Croft

Bon ben j’y suis allée, à cette fameuse présentation sur le système scolaire néerlandophone.

Petit compte-rendu pour celles qui ont eu peur de ne rien piger (tout le monde n’a pas la chance d’avoir épousé un blondinet du Nord du pays).

  • Date d’inscription (sur liste d’attente…) : la date de démarrage des inscriptions est le 5 janvier, et elle se feront bien sur Internet via le site inschrijveninbrussel. Les enfants ayant un frère ou une soeur scolarisé dans l’école ou dont un des parents est membre de son personnel,peuvent déjà être inscrits en novembre.
  • Priorités : 55% des places disponibles  dans chaque école néerlandophone sont réservées à des enfants dont un des parents parle néerlandais. 35% sont attribuées aux ‘GOK  kinderen’ (enfants issus de familles à bas revenus ou dont la mère est peu scolarisée)… si vous n’appartenez à aucune de ces catégories, vous allez devoir vous battre pour les 10% de places restantes.
  • Pas de premier arrivé, premier servi. Alors dit comme ça, ça rassure au premier abord mais méfiez-vous. Car tout est une question de stratégie, et pas des moindres. Je vais tenter de vous expliquer ça de manière… pas limpide, n’exagérons pas, mais disons exemplative.  DOOOONC. On vous demande de sélectionner 5 écoles qui vous intéressent, avec un ordre de préférence. Si vous choisissez l’école A en n°1 et qu’il y a une place disponible dans votre catégorie (GOK, néerlandophone, aucun des 2), vous êtes prioritaire par rapport à un autre parent de la même catégorie pour lequel l’école A était un second choix. Jusqu’ici rien de plus logique. Là où ça se complique bien sûr c’est s’il n’y a PAS de place dans votre catégorie dans l’école A. Vous avez pris l’école B en second choix mais là vous passez après tous les parents pour qui l’école B était un premier choix. En conclusion, si vous choisissez une/des école(s) trop prisée(s), vous risquez de vous retrouver relayés à votre 3e,4e, 5e…(?) choix parce que d’autres auront priorité sur vous. Alors quelle attitude adopter? Le quitte ou double ou le pessimisme prudent?
    Au séminaire, ils conseillaient plutôt la 2e approche (mais c’est pas trop mon style).
  • Pour départager les parents qui avaient classé une école de la même manière s’il n’y a pas suffisamment de places, il sera tenu compte de la distance la plus courte entre le travail ou domicile et celle-ci. Le plus proche l'”emporte” (à vos Google maps, quoi).
  • Le nombre de places disponibles dans chaque école par catégorie (après le passage en novembre des enfants/frères/soeurs de…) sera communiqué ici fin novembre. Il vous sera alors possible, sur base du nombre de places libres correspondant à votre catégorie, de mesurer vos chances et d’établir votre stratégie.
  • Des visites des écoles sont organisées pendant le mois de novembre. Il faut vous inscrire ici.

En gros, entre un exposé sur le thème “qu’est-ce qu’une bonne école” et le témoignage maladroit d’un père qui nous a raconté avoir découvert lors de l’inscription de son enfant qu’il existait aussi des ‘gekleurde nederlandstaligen’ (ben ouais chéri ya des arab‘ qui parlent flamand), c’est tout ce que j’ai appris.

 

PS : si quelqu’un sait comment faire pour décaler l’intitulé de l’image Getty, je suis preneuse. :-s

One Comment Add yours

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s