Trouver une école maternelle à Bruxelles – clap 1

école

“Vais-je devoir investir dans une tente quechua ?”

“Français, néerlandais,… anglais?” “Tout près et/mais bien fréquentée?” “Petite école ou s’assurer une place en primaire dans une plus grande?”…

Bon, respirons, la rentrée en maternelle d’Emma, c’est pour l’an prochain.

Avant de s’armer pour la guérilla, essayons déjà de comprendre comment fonctionne le réseau d’enseignement, parce qu’on est en Belgique, donc ça ne peut pas être simple.

J’ai déniché sur le site www.enseignement.be un schéma assez… parlant.

En bref, au niveau de l’enseignement francophone, 3 options : communal, libre (confessionnel ou pas) ou organisé par la Fédération Wallonie Bruxelles.

Au niveau des écoles communales, l’organisation des inscriptions est réglée par l’administration communale. Sur Bruxelles ville et de manière générale dans les communes de la capitale, les inscriptions (lisez, sur liste d’attente) se feront par téléphone à partir de début janvier, le numéro à appeler devrait être fixé prochainement.

Au moins, la file se fait en ligne…

tea

Pour les 2 autres réseaux (libre et organisé par la Fédération Wallonie Bruxelles), il faut prendre contact avec chaque école pour connaître la procédure d’inscription. Il est conseillé de demander une preuve de la demande et le numéro d’inscription sur la liste d’attente…

Parce que comme il est loin d’être certain d’obtenir une place dans l’école de son choix, on vous recommande de sélectionner plusieurs écoles. Bien entendu c’est là que les ennuis commencent car le temps que vous vous rendiez compte que vous n’avez pas la place rêvée dans l’école A mais dans l’école B et que vous signaliez à l’école C que vous n’êtes pas intéressé, un autre parent a déjà choisi l’école Y alors qu’il rêvait de l’école C.

Enfin bon, vous me suivez.

DSC_9428bc

Et chez les flamands? Ah là, c’est plus organisé (quelle surprise).

Des journées portes ouvertes ont lieu dans les écoles d’octobre à fin décembre et une soirée d’information centralisée est prévue le 21 octobre. A partir du 5 janvier, les demandes d’inscription se feront sur un site Internet, “le moment n’est pas important”.

Mais bon, le manque de places se fait également ressentir et là aussi il vaut mieux sélectionner plusieurs écoles. Priorité bien entendu aux enfants dont au moins un des parents parle un néerlandais suffisant.

Toutes les infos concernant le processus d’inscription dans une école néerlandophone sont disponibles sur le site www.inschrijveninbrussel.be.

alejandroescamilla springmorning

J’avoue que l'(ex)campagnarde que je suis éprouve encore quelques difficultés à avaler cette réalité bruxelloise.

Me voici donc bientôt un de ces parents désabusés que l’on écoute d’une oreille à la radio les matins du mois de septembre en se disant vaguement “c’est quand même dingue” tout en se concentrant surtout sur l’intérêt de changer de file parce que derrière cette Renault Espace on voit que dalle.

J’hésite donc entre l’adoption d’une attitude cool et détachée… et le berserk.

Habituellement dans ce type de situation, je commence par la première option mais ça se termine rapidement par la seconde.

Affaire à suivre.

PS : Pour plus d’informations vous pouvez contacter les gentilles dames de la Direction de l’enseignement obligatoire.

L’annuaire des écoles de la capitale… francophonesnéerlandophones et internationales.

 

One Comment Add yours

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s